Dans le paysage numérique d’aujourd’hui, garantir la sécurité des communications en ligne et protéger les informations sensibles est d’une importance capitale. L’un des outils fondamentaux pour y parvenir est le certificat SSL (Secure Sockets Layer). Développé par l’entreprise américaine Netscape dans les années 1990, SSL signifie quant à lui Secure Socket Layer. Traduisez par Couches de Prises Sécurisées. Les certificats SSL offrent un chiffrement et une authentification, permettant des connexions sécurisées entre les serveurs web et les navigateurs. Dans cet article, nous explorerons les différents types de certificats SSL et leur utilité dans différentes situations.

Les différents types de certificats

  1.  Certificats de validation de domaine (DV) : Les certificats de validation de domaine sont le type le plus basique de certificats SSL. Ils valident la propriété du domaine et fournissent un chiffrement pour la transmission des données. Les certificats DV sont généralement délivrés rapidement et conviennent aux sites web personnels, aux blogs ou aux petites entreprises qui accordent la priorité au chiffrement plutôt qu’à une validation approfondie.
  2. Certificats de validation d’organisation (OV) : Les certificats de validation d’organisation offrent un niveau de confiance et de garantie plus élevé par rapport aux certificats DV. En plus de valider la propriété du domaine, les certificats OV vérifient l’existence et l’authenticité de l’organisation. Le processus de validation implique des vérifications manuelles pour confirmer l’identité de l’organisation. Les certificats OV sont couramment utilisés par les entreprises de taille moyenne, les plates-formes de commerce électronique et les organisations qui traitent des données sensibles des clients.
  3. Certificats à validation étendue (EV) : Les certificats à validation étendue sont les certificats SSL les plus avancés et les plus fiables disponibles. Ils offrent le plus haut niveau d’assurance aux visiteurs du site web en affichant de manière proéminente le nom de l’organisation dans la barre d’adresse du navigateur. L’obtention d’un certificat EV implique un processus de validation rigoureux, comprenant une vérification juridique et la confirmation de l’existence physique de l’organisation. Les certificats EV sont couramment utilisés par les grandes entreprises, les institutions financières et les sites web de commerce électronique pour établir la confiance et améliorer la crédibilité de leur présence en ligne.
  4. Certificats Wildcard : Les certificats Wildcard offrent une flexibilité et une rentabilité pour sécuriser plusieurs sous-domaines sous un seul domaine. Par exemple, un certificat Wildcard pour « *.exemple.com » peut sécuriser « blog.exemple.com », « boutique.exemple.com » et tous les autres sous-domaines sous « exemple.com ». Cela évite d’avoir à gérer des certificats distincts pour chaque sous-domaine, simplifiant ainsi la gestion des certificats. Les certificats Wildcard sont idéaux pour les organisations ayant de nombreux sous-domaines ou des environnements dynamiques où de nouveaux sous-domaines sont créés fréquemment.
  5. Certificats multi domaines (MDC) / Certificats de noms alternatifs de sujet (SAN) : Les certificats multi domaines, également connus sous le nom de certificats de noms alternatifs de sujet (SAN), permettent de sécuriser plusieurs noms de domaine avec un seul certificat. Les certificats MDC/SAN offrent une solution rentable pour les organisations qui exploitent plusieurs sites web ou qui ont différentes variations de domaine (par exemple, exemple.com, exemple.net, exemple.org). Avec un seul certificat, ils peuvent sécuriser tous les domaines, simplifiant ainsi la gestion des certificats tout en garantissant un chiffrement et une authentification solides.
ssl1
ssl2jpeg

Les avantages du certificat SSL

Sécurisation des données : Vos données ainsi que celles de vos utilisateurs bénéficieront d’une protection renforcée sur votre site. Cependant, il est important de noter que cela ne signifie pas qu’elles sont invulnérables. Pour mieux comprendre, imaginez que le certificat SSL agit comme un convoyeur de fonds dans un fourgon blindé. Il assure le transport sécurisé des données, mais il ne garantit ni la solidité du serveur, ni la sécurité client.

Référencement naturel : Google ne s’en cache pas, il attribue des points SEO (des points de référencement) aux sites disposant d’un certificat SSL. Logique quand on sait qu’un certificat SSL vient sécuriser un site internet. Installer un SSL et passer en HTTPS aura donc pour effet de faire remonter votre site dans les résultats naturels des moteurs de recherches.

Confiance des utilisateurs : La mise en place d’un certificat SSL aura pour conséquence d’instaurer une plus grande confiance chez les utilisateurs de votre site web. En effet, de nombreux internautes se sont habitués à la présence du symbole du cadenas en haut de la page, ce qui les rassure et leur indique que le site est sécurisé, surtout lorsqu’ils effectuent des paiements en ligne.

Auparavant, les informations circulaient librement à travers les « tuyaux » d’Internet (telles que votre nom, votre adresse, votre numéro de carte bancaire…), mais avec un certificat SSL, ces données sont désormais cryptées et donc illisibles pour les pirates informatiques.

Les certificats SSL jouent un rôle essentiel dans la sécurisation des communications en ligne, l’établissement de la confiance et la protection des informations sensibles. Le choix du certificat SSL approprié dépend des besoins spécifiques d’une organisation ou d’un site web. Qu’il s’agisse d’un simple blog personnel ou d’une grande entreprise, choisir le bon certificat SSL permet d’assurer le chiffrement des données, l’authentification et la confiance. En comprenant les différents types de certificats SSL disponibles, les propriétaires de sites web peuvent prendre des décisions éclairées pour protéger leur présence en ligne et offrir une expérience de navigation sécurisée à leurs utilisateurs.

Vous souhaitez revoir
votre protection SSL ?
contactez-nous